Make your own free website on Tripod.com


" IMHOTEP : Témoignages sur trois millénaires "

Inscriptions du Nouvel Empire :

 

 (dessins) Les échelles célestes permettent aux âmes (N. = justes et pures) d'accéder aux deux bras
(remplis d'étoiles) de la déesse NOUT du CIEL ( tombes de Séthi II et de Ramsès VI )

[Image]   [Image]   [Image]

La libation d'eau sacrée dans le rituel des morts égyptiens -
XIIme dynastie - message de la prophétie de Néferti

Un sage m'aspergera d'eau quand il verra que ce que j'ai dit c'est accompli…
L'écuelle d'eau sacrée est un rapport direct avec le dieu Thot (de la sagesse)


  [Image]

 

Tombe de l'épouse d'Aménophis III (Thèbes XVIII dynastie)
Formule rituelle sur Basalt Louvre N°4541 - Bronzes de Berlin N°2517 et 7505 & Bristish Muséum 11058.

Sois en état de grâces, quand le Dieu t'aura rassasié de ses bienfaits.
Le grand-prêtre son serviteur t'offre de l'encens, de l'eau bénite, du vin, du pain
Et toutes choses qui sont devant Dieu pour le salut de ton Ka
Que le grand-prêtre daigne incliner tes bras jusqu'à terre
Comme on le fait pour Imhotep avec l'eau qui reste dans l'écuelle sacrée
Et quand on t'appellera (au ciel) pour répondre tu diras : accompli - accompli

 

Chant du Harpiste - XVIIIme dynastie - Bristih Museum N° 10684

 

            
Existe t-il encore un personnage comme Hordjedef ?
Ou un second (personnage) comme IMHOTEP ?
Ces preuves, ces prédictions sorties de leur bouche on les a acceptées comme une sentence écrite dans son Livre. Ce qu'on disait était appliqué…

 
En 3 phrases le harpiste nous dévoile qu'Imhotep a écrit un LIVRE de sentences. Que contenait son Livre si ce n'est une sorte de 10 Commandements ? Imhotep aurait même également fourni des preuves évidentes qui ont confirmé ses écrits… Enfin il aurait formulé des prédictions

 
Lis et recherche les enseignements, mais (dès la 1ère période
intermédiaire) ils s'en sont allés !
Les noms sont oubliés mais les écritures sont restées pour les rappeler à notre mémoire…

 

Stèle de Berlin - Statue N°14 765

Seigneur des mystères des grands espaces
Prêtre de Bastet (déesse chatte protect. du foyer)
Prêtre d' Imhotep " fils de Ptah "
Serviteur de Ptah et de Ha
Prêtre des dieux de ( Memphis la ville) aux murs blancs…
Seigneur des mystères de la grande place
Scribe des saintes Ecritures
Ouvreur des deux vantails des portes du ciel
Scribe du Livre du Dieu d' Héliopolis
Prêtre du doux hydromel
Maître d'œuvre dans tout le pays
Grand architecte du delta et de Haute Egypte …

 

[Image]

XVIIème dynastie - an 26 du règne de Darius
Inscription 93/92 sur un rocher du Wâdi Hammâmât

le Père du Dieu d'Héliopolis et de Memphis (Imhotep)
Ecrivain du Livre du Dieu d'Héliopolis
Prêtre de Sachmet (la déesse des médecins) et de Ptah…

Encore un témoignage qui nous parle de l'existence d'un Livre consacré au Dieu d'Héliopolis. Or Héliopolis était sous l'Ancien Empire la capitale du Dieu Atoum-Rê dispensateur de la chaleur et de la lumière ( très important après la période du déluge où la terre fut remplie de nuages de condensation)

Ce même soleil qui éloignait les maladies (comme la tuberculose) et faisait germer et mûrir les grains de blé, qui était la nourriture de base du peuple… Sous Aménophis IV le soleil sera représenté avec de nombreuses bras et aux extrémités des mains ouvertes et tendues vers les hommes. Par la suite c'est Thèbes qui succéda à Memphis dans son rôle de ville sacrée et de capitale religieuse.

 

Stèle en calcaire de Saqqâra - Musée d'archéologie de Marseille N°46

Dessin représentant le Dieu Ptah, le scribe Imhotep et devant lui le dieu Apis-Osiris qui recoivent les offrandes d'un grand-prêtre avec les inscriptions gravées :

- Apis-Osiris le 1er de l'Ouest (pays des nécropoles) Seigneur de l'éternité, ROI des dieux
- Imhotep "fils de Ptah" le Dieu sublime, celui qui vivifie l'humanité
- Ptah (le dieu à forme de momie humaine) celui au beau visage…
Louanges à toi Osiris-Apis le premier de l'Ouest, Seigneur de l'éternité et Roi des dieux,
Et également à tous les autres (dieux) qui suivent Apis

A noter la figure composite du grand Dieu Osiris qui se présente sous de multiples formes et qui sur cette image revêt l'apparence la tête du légendaire taureau Apis célèbre dans l'antiquité pour son pouvoir de fertilité, mais qui reprend de l'importance sous la domination des perses de la XXXme dynastie et plus tard des grecs.

 

Statue de Psentaes (Haruothes) - XXXème dynastie - Vatican 163/164

- Un sacrifice donné par pharaon à Imhotep, fils de Ptah, celui qui vient à celui qui l'appelle. Il guérit les maladies, les membres pour le KA de l'honorable Psentaes …
- Ils sont venus de toutes les villes et régions pour implorer le Seigneur de la Vie, les uns pour implorer un fils, ou une femme, les autres pour demander la guérison de tous les enfants qui souffrent

 

Statue de torse de la XXXme dynastie - Musée de Broocklyn L68.10.1
Prière à Imhotep :

Prince , unique ami, confident du Seigneur (Osiris) de Haute Egypte
Homme droit dans la suite du Dieu.
Prêtre des déesses Neith et Amonet de Karnak
Ecrivain de la parole divine. A vous tous qui venez
De toutes villes et régions pour implorer la vie devant le dieu sublime

De nombreuses chapelles et lieux de culte dédiés à Imhotep existèrent sous le Nouvel Empire , les plus connus sont ceux d'Ermant et de Thèbes, tandis qu'à Basse Epoque (et sous le règne des Ptolémée) c'est au sanctuaire de Déir El-Bahari construit par la reine Hatchepsout ( -1504 à -1484) que l'on érigea une double chapelle : la première était dédiée au patronage d'Imhotep et la seconde au culte d' Amenthotep (fils de Hapou) qui vécut sous le règne d'Aménophis III (le père d'Akhénaton)

 

Papyrus du Louvre N°2423 de Memphis ( 30ème année du règne de Ptolémée 1er)

Herieus, habitant une maison dans le Domaine d'Imhotep (s'adresse )
Aux prêtres, au scribe du temple et aux gens de la demeure éternelle
d'Imhotep (!), le Grand dieu, il le prie … pour sa maison

Nous apprenons qu'il existait durant de nombreux siècles un domaine à Memphis consacré ou appartenant à Imhotep et sa descendance, de même il aurait été probablement enterré à Saqqârah (en face de sa ville) dans la nécropole, même si aujourd'hui on n'a pas encore retrouvé sa tombe malgré les fouilles de nombreux égyptologues présents sur le terrain.

 

Stèle de Théos, - calcaire gravé de Saqqarah, (-224 ) Vienne N°154 - formule des sacrifices

Osiris, toi le premier de l'Ouest, Seigneur d'Abydos et de Roséatou (Nécropole)
Apis-Osiris, le premier de l'Ouest, Roi des dieux,
Anubis sur sa montagne et Harendotes,
Isis, la Grande, la Mère des dieux,
Et à tous les dieux qui "sont dans la ville…"
A Imhotep, fils de Ptah, qui compte toute chose pour la bibliothèque
Qui restaure ce qui a été perdu dans les saintes Ecritures
Lui qui connaît les secrets de la Maison de l'or (!)

  

Sarcophage en basalte de Theos (réf Louvre D.9) apporté en France par Champollion

Ce sarcophage comprend dans ses parties latérales des représentations des parties souterraines du monde et dans sur son couvercle "les textes d'incorporation au processus de la transfiguration" avec les titres et la généalogie du défunt Théos.

(Theos) prêtre d'Amon-Rê fort dans sa force, de la ville " d' Imhotep - fils de Ptah, "et de la Maison des princes, Prêtres des dieux qui sont dans la ville.
Scribe de la Maison des Jugements
Comptable et scribe royal de toutes les dépenses de la Maison d'Imhotep " fils de Ptah "…

 

Image A : une des 4 faces ornant les 4 piliers de la tombe de la Reine Néfertari - épouse du grand Ramsès II - Tombe n°66 dans la Vallée des Reines à l'Ouest de Thèbes. Entrée de la salle du sarcophage royal

Image B : Isis présente son fils Horus (tête de faucon avec les deux couronnes d'Egypte) à son époux OSIRIS symbolisé par une sorte de colonne à éléments superposés.

Image C : le dieu Ptah et son fils Imhotep (adoptif ou selon la tradition populaire post mortem ?) tiennent en main une forme du sceptre de la puissance des dieux pour recevoir les offrandes qu'un prêtre leur présente.

 

Commentaires : ces trois images ont un point commun mystérieux...


Image A - Malgré que la forme architecturale de ces colonnes peinte aux couleurs vives nous rappellent d'abord les colonnes des temples antiques, mais dans ce cas ils deviennent des piliers DJED et ils symbolisent la colonne vertébrale d'Osiris avec la moelle de la résurrection

Image B - On retrouve la partie basse de la colonne vertébrale d'Osiris, mais ce qui nous intéresse particulièrement est la partie à forme dynamique étrange qui stylise la partie réservée au visage qui ressemble fortement aux trois éléments dessinés sur l'image C.

Image C - Etrange personnage que ce dieu Ptah à forme humaine, qui porte la calotte et le pectoral de scribe comme son fils Imhotep mais qui a le reste du corps enveloppé d'un linceul de momie.

Or ces deux personnages ne tiennent pas dans leurs mains une simple forme du sceptre OUAS des dieux, mais une forme composite du sceptre où s'additionne ce genre d'électro-aimant mystérieux (semblable à la tête d'Osiris sur image B) et qui nous laisse rêveur car il y a 4700 ans l'Egypte venait à peine de découvrir l'écriture et elle allait se mettre à transporter (sans la roue) des blocs de plusieurs tonnes de pierre pour construire des pyramides…L'image montre également ce symbole au plafond du présentoir dans lequel se trouve le dieu Ptah…

 

 Retour à la page d'introduction 

 
o - o - o - o - o - o