Make your own free website on Tripod.com

" IMHOTEP : Témoignages sur trois millénaires "

 

Stèle dite de la famine - Ile de Séhel :

 

Ptolémée V - Table XXVI Bloc de granit de 2,5 m de haut et de 3 m de large

 

Cette étonnante inscription de la cataracte située au sud d'Assouan nous rappelle incontestablement l'épisode du Joseph biblique devenu Grand Vizir de Pharaon parce qu'il lui a interprété son rêve des 7 années de sécheresse en Egypte. Certes il est difficile de savoir s'il n'y avait pas de stèle durant les 2500 ans qui séparent Djoser du grec Ptolémée V à ce même endroit de Séhel comme l'aurait exigé le dieu Khnoum en rêve au roi Djoser (ce que révèle l'inscription du roi Ptolémée V… )

D'autre part si Djoser a fait ériger une stèle à cet endroit personne n'en connaît ni les inscriptions, ni les différentes versions attribuées à cette grande sécheresse (qui auraient été) gravées dans la pierre …

Cette mention des 7 années de famine sera pourtant réinscrite ultérieurement dans les deux temples d'Edfou (siège d'Horus) et de Dendérah (lieu antique de pèlerinage d'Hathor, assimilée ensuite à ISIS, la Mère d'Horus)

 
Que nous révèle donc le message de cette inscription de Séhel ?

  1. Depuis sept années règne en Egypte une très grande famine provoquée par une inquiétante baisse du niveau du Nil et de l'inondation annuelle liée aaux fontes des neiges des hauts plateaux africains. Les terres n'étant plus inondées, la sécheresse s'est installée dans le pays et les graines ne germent plus et les rares plantes qui germent meurent par manque d'eau.
  2. Le roi s'adresse à son ministre Imhotep pour connaître les causes de la sécheresse. Imhotep se rend au temple de "la Maison de vie d'Hermopolis" puis il retourne chez le Roi Djoser pour lui donner ses explications.
  3. Le mot à mot des causes ayant provoqué la sécheresse sont les effets attribués au dieu Khnoum qui détient en son pouvoir le débit des sources du Nil à Eléphantine. Figurent également sur cette stèle la topographie des chutes, la liste des divinités (de Basse Epoque) , des types de pierres et des minéraux. Le pharaon grec fait mention d'une offrande offerte aux dieux d'Eléphantine… A noter qu'à l'époque de Psammétique V se trouvait déjà sur l'île d'Eléphantine le célèbre temple d'ISIS.
  4. Le dieu Khnoum apparaît en rêve au roi Djoser où il se présente à lui comme étant le dieu de l'art et de la Création. Il lui promettra la fin de la sécheresse si Djoser s'engage en contrepartie à verser à son clergé la dîme de toute les marchandises en transit sur les terres de sa région.
  5. Pharaon obtempérera à la demande du dieu Khnoum et par décret royal  cet épisode de l'Histoire égyptienne sera inscrit sur une tablette au temple et sur une stèle de l'île sainte pour commémorer l'évènement…

En l'absence d'écrits plus anciens il est difficile de prendre parti entre la version égyptienne et la version de la Bible qui décrit Joseph comme un sage et un administrateur plein de bonté et de miséricorde puisqu'il a pardonné à ses frères de l'avoir vendu comme esclave …Dans la Bible l'essentiel est plutôt mis sur la décision de la providence divine qui inflige au peuple cette épreuve et non sur une sorte de marchandage entre les prêtres et la royauté...

A Dendérah et à Edfou (le Saint) Imhotep a remplacé l'antique dieu Khnoum à tête de bélier (qui aurait créé les premiers humains avec de l'argile sur un tour de potier …) Dès lors c'est lui qui devient le garant de l'inondation bienfaisante du Nil qui assurera les récoltes abondantes celles qui permettront le paiement des impôts au trésor royal.

 
Temple d'Imhotep à Philae (au sud du 1er Pylone) - Ptolémée VI an -186
Frise de la Table XXX

L'île de Philae est consacrée à la grande déesse Isis qui est aussi l'épouse du dieu Osiris (le juge des âmes) et la mère d'Horus le pharaon-type qui règne sur les deux royaumes d'Egypte réunis. Même si certains textes originaux sur les enseignements d'Imhotep ont disparu (en pratiquement 2 500 ans) force est de constater que 2 siècles avant J.C. l'essence du message d'Imhotep est resté dans les peintures des tombes, dans l'esprit du peuple qui l'associe désormais au dieu de la médecine Asklépioset à Isis la femme aux pouvoirs divins de renaissance…

Lorsqu'on connaît la mythologie et les croyances en Grèce durant la période de domination exercée sur l'Egypte depuis Alexandre le Grand, on pouvait s'attendre à une dépravation des mœurs et à une baisse de la spiritualité égyptienne, au contraire le peuple redouble de ferveur et reconstruit sous le règne des Ptolémée de nombreux temples en ruines.

Le roi Ptolémée V et la reine Cléopâtre Ière avec leur fils futur Ptolémée VI se rendent ensemble à Philae pour rendre hommage à Isis et inaugurer le temple et la stèle commémorative rendant hommage à Imhotep : le saint-dieu guérisseur qui fait des miracles :

Le texte de cette même frise nous renseigne sur le donateur du temple (Ptolémée V) qui a reçu l'amour d'Imhotep par la naissance de son fils héritier. Suivent les paroles d'Imhotep et la prière du Roi

Pour la première fois Imhotep - l'humble et modeste scribe se voit associé avec sa mère Cheredu-anch et Renpet-Nefret (qui possède l'épithète de " fille de Ptah " ) est reconnue officiellement comme épouse d'Imhotep pour former une triade familiale, si chère à l'Egypte.

Imhotep à côté du symbole de Maât, déesse de la vérité, I'image représente Imhotep accompagné d'Isis et d'Osiris qui adresse la parole au roi Ptolémée V :

Parole du Grand Prêtre " Imhotep le grand, Fils de Ptah, le dieu qui aide avec bienveillance, issu de (Ta- ) tenen, né de son corps et aimé de lui… Puisse-t-il donner la vie comme Rê "…

Ptolémée V s'avance avec la double couronne d'Egypte et offre à Imhotep le symbole de Maât.
Imhotep habillé en scribe et tenant le symbole de la croix de vie égyptienne lui répond :

Imhotep " le Seigneur de Maât - symbole de la vérité " est associé à Khnoum ( le dieu de la Création) qui transmet à Pharaon tout ce qu'il a fait de ses mains. En effet le dieu Khnoum aurait façonné le premier couple d'humains avec de l'argile sur un tour de potier puis il leur a donné vie en leur insufflant son souffle.

Un autre dessin montre Thot le dieu des écritures avec une tête d'Ibis et la couronne Atef qui dit :

Autre inscription de Philae :

Paroles d'Imhotep-Le-Grand , Fils de Ptah, l'excellent et parfait héritier, sorti de Tatenen le vivant, qui nous fait vivre avec son aspect, celui que louent tous les humains, car son Père lui a donné le pouvoir d'agrandir les années de vie de sa majesté le Roi (d'Egypte) :

A Assouan près de l'île de Philae se trouvait la première cataracte du Nil, celle dont les égyptiens notaient chaque année les hauteurs de crues des inondations annuelles annonçant une année de fertilité et de grains abondants en Haute et Basse Egypte. Ce n'est donc pas par hasard si le peuple a choisi de construire un temple à cet endroit et de le dédier à Isis et aux nouveaux saints de la fertilité dont Imhotep fera partie à Basse Epoque.

 

Table XXXVI - le sanctuaire de la naissance - Ptolémée VIII

Seschat, la Grande, Maîtresse des Ecritures, Seigneur de la Maison des Livres, celle qui multiplie les années du fils d'Isis à Imhotep et Thot de Pnubs je vous offre :

Imhotep en tenue de scribe avec la croix de vie égyptienne dans sa main, assis sur un socle élevé dit au roi :

Parole d'Imhotep le Grand, le saint dieu issu de Tatenen le Seigneur de la vie qui fait vivre tout homme, lui qui aide celui qui l'aime, le Seigneur de la santé, qui guérit les membres et anime les humains qui sont destinés à mourir, celui qui laisse l'œuf s'accroître dans le ventre…

Au sujet des hiéroglyphes et dessins sur les pierres de Philae concernant Imhotep, le Professeur-Egyptologue Dietrich Wildung fait une remarque intéressante qui ajoutent au côté mystérieux de notre personnage historique :

… On découvre sur les murs de la Maison de la Naissance de Philae au milieu de la scène consacrée au Grand Imhotep des dessins de représentations astronomiques qui mettent en lumière les attributs d'Imhotep que les anciens égyptiens lui attribuaient avant la période de Basse Epoque et en particulier sa spécialité de scientifique astronome connaissant … la route des étoiles !!!

Une seconde mention lui sera faite dans l'ancien temple de Dendérah où il est dit : " qu'Imhotep connaît le mouvement et la marche des étoiles …" or Imhotep a bien vécu il y a maintenant 4 800 ans !!! On sait que le temple d'Hathor à Dendérah est un des plus anciens d'Egypte, donc tout à fait digne de crédibilité. Le Professeur Wildung ajoute qu'à Basse Epoque et en particulier durant la période grecque son image aura tendance à dévier pour donner plus d'importance au côté astrologique qu'à celui de savant astronome. Ces constations s'ajoutent bien entendu aux mystères concernant déjà l'orientation et la disposition des pyramides du plateau de Guizeh construites en alignement avec les étoiles de la constellation d'Orion.

 
Chapelle de Debod (Champollion notices descript. I, 157)

Sur le mur ouest de la chapelle située à 15 kms au sud de Philae se trouve un dessin allégorique datant des années -190 représentant le dieu Thot de la sagesse à tête d'Ibis tenant un récipient d'eau dans sa main destiné à purifier l'âme de pharaon, comme un genre de baptême précurseur (!)… Derrière lui se trouve le Grand Imhotep avec sa calotte de scribe, un collier et un Pectoral (?), il a deux tabliers et il tient dans chaque main une croix Ankh : symbole de la vie éternelle, au-dessus de lui se trouve cette inscription :

Le plus grand Prêtre-lecteur et scribe royal " Imhotep le Grand ", fils de Ptah, Magnifique en Image (comme Horus) sur les murs du temple, il comble les deux pays par ses apparitions, celui qui vivifie chaque Bâ, (âme humaine), grand en actions divines et en guérisons dans tous les pays, il vient vers celui qui l'appelle en chaque lieu…

Il se réveille ton beau visage, celui que le Dieu aime,
c'est avec ce regard que les dieux vivent en paix.
Cela ouvre tes yeux lumineux et quand clignent tes paupières,
quand tes yeux regardent, les deux pays s'illuminent. "

Ils se réveillent ton dos avec tes membres sublimes, confectionné par celui au Beau Visage
Ils se réveillent tes cuisses, avec tes os et tes pieds, à chaque place que tu aimes
Elles se réveillent les plantes de tes pieds avec leurs ongles…
Ils se réveillent tous à la fois tes membres en pleine santé
Elles se réveillent la couronne blanche et le bandeau frontal divin fait par Ptah
Elle se réveille la double couronne sur ta tête (et) les kas pour tous les pays
Elle se réveille ta double couronne avec les deux Uraeus qui te protègent ,
Elle se réveille la ferveur brûlante de tes yeux lorsque tu t'élèves à l'Ouest comme Rê.

Ces incantations appartiennent aux chansons du matin, on les psalmodiait chaque jour dans le palais royal et on les inscrivait fréquemment de l'Ancien Empire jusqu'à la période de Basse Epoque à côté des Textes des Pyramides et des Livres des Morts au-dessus des sarcophages. Ils montrent à quel point le roi et tout le peuple croyait en la notion de résurrection du corps et en une vie nouvelle après la vie.

Les inscription murales de cette chapelle restituent à l'Antique et Sage scribe Imhotep ses premières fonctions de Premier Lecteur royal et de Grand Prêtre suprême qui guérit les corps et intercède auprès des dieux pour les âmes des bons égyptiens qui aspirent à la Vie Eternelle.

 

A gauche le roi Ptolémée présente une offrande de vin à Imhotep et au dieu Ptah. 

A droite dessin de Champollion : le pharaon devant Imhotep (derrière Imhotep : 7 rayons de soleil)

 
Inscriptions au temple de Dakka ( table XLIII )

" Au plus grand Prêtre-lecteur et scribe royal " Imhotep le Grand " Fils de Ptah,
magnifique sur les images du temple d'Horus ,
Toi qui rassemble les deux pays par ce que tu es,
Toi qui (re)donne vie à tout homme.
Toi le divin Ba qui égale Kamutef, celui qui protège le roi,
Toi qui apporte la médecine qui guérit dans tous les pays,
Toi qui vient vers ceux qui t'appellent dans chaque endroit.

Texte traduit par Champollion entre le roi Ergamenes et Imhotep (200 avant J.C.)

" Le Plus haut scribe royal de Haute et Basse Egypte , le savant aux mains agréables, au cœur communicatif, au langage excellent qui vient en aide à toutes les souffrances, lui qui donne la Vie Eternelle comme Rê, grand dans tout le pays, Imhotep le Grand, Fils de Ptah, né de Cheredu-anch , lui qui est aimé du taureau de Mendes et de Ptah, lui qui donne la Vie Eternelle…"

 
Texte inscrit sur une porte du temple de Ptah à Karnak :

Pharaon apporte une offrande constituée de deux cruches de vin qu'il présente au Grand Imhotep et à son père Ptah. Imhotep lui dit :

La quatrième porte du Temple de Ptah (datant de l'époque Ethiopienne) offre sur chacun de ses battants une inscription en forme d'hymne. Le premier hymne est destiné à Amenhotep (fils de Hapou) qui fut premier ministre, médecin et grand architecte sous la période d'Aménophis III (le père d'Akhénaton) le second hymne sur l'autre battant est consacré à l'hommage du Grand Imhotep.

 

Hymne à Imhotep :

Allégresse à Toi, Imhotep le Grand, fils de Ptah, le dieu au cœur miséricordieux,
Viens dans ta Maison, dans ton temple à Thèbes ! Considère-toi comme son dieu avec joie.
Daigne venir y manger (les offrandes) et sentir tous les parfums de l'encens,
Et puisse ton corps rajeunir par les ablutions d'eaux rituelles…

Tu rencontres Amon aux Fêtes de l'année, car tes villes se trouvent dans sa proximité,
Le dieu Montou d'Ermant, Seigneur de Thèbes, fortifie ton bras
Tu maîtrises le vent du Nord et le dirige vers ta Maison dans le Sud

Tu regardes la lumière d'or des rayons du soleil sur les portes du Seigneur de l'autorité,
Ainsi tu vois les Maisons des dieux des quatre côtés de ta demeure
Tu reçois les offrandes de pain de ceux qui les ont déposés sur tes tables d'offrandes,
Ta gorge est humectée par l'eau par les offrandes d'eau de tes prêtres

Les régisseurs de ton Divin-Domaine sont ceux qui t'allouent tes offrandes, lesquelles se composent des meilleures choses dont les aumones et nourritures quotidiennes que sont le vin rouge, les cruches de bière et du lait, ainsi que les holocaustes quand tombe le soir.

Puisse ton Ba descendre journellement du ciel en ta demeure pour entendre les louanges et les chants de tes prêtres et ainsi voir les transfigurations de celui qui immole des sacrifices pour ton Ka.

Les hommes te louent et les femmes te rendent hommage et tous sans exception fête célèbrent tes succès puisque tu les guéris. Tu es celui qui les laisse vivre puisque tu renouvelles la création de ton père.

Ils t'apportent leurs offrandes, ils te consacrent leurs sacrifices, ils te sacrifient leurs biens pour que tu t'approches des pains, et que tu boive avec tes frères, les dieux antiques et que tu partages tes repas avec les excellents transfigurés.

Les sages et en particulier le premier d'entre eux ton frère Amenhotep (Fils de Hapou) celui que tu aime et que tu préfères, tous louent Dieu pour toi. Il est avec toi et près de toi, pour que vos corps soient entièrement purifiés et que vos Ba reçoivent vos offrandes que vous apportent votre fils Kaisaros Sebastos. (Fin de l'hymne à Imhotep)

 

Hymne à Amenhotep (Fils de Hapou) (Porte voûtée du Nord)

Que ton visage est beau, toi qui a été reproduit à l'image du dieu Tatenen en sa jeunesse.
Il s'associe à son Assemblée des dieux. Il t'a comblé de ses dons admirables.
Il t'a nommé comme Conseiller, il t'a élevé au titre de Gardien des Ecritures…
Il a fait de toi un Compagnon du dieu Thot (de l'Ecriture et de la sagesse)…
Il a souhaité que tu protèges les deux pays (d'Egypte) et les rende prospère,
Que tu éloignes les maladies et que tu te places à côté de l'âme cachée d'Amon ton père.
Ton Ka est un dieu, qui s'harmonise avec eux pour donner la vie et la santé à chacun :
Tu fécondes la stérile, tu libères l'homme prisonnier des mains de ses ennemis,
Tu connais les cœurs et sais ce qu'ils contiennent,
Tu agrandis la longévité, il n'y a pas de détresse pour toi…
Tu redonnes à la table où mangent les dieux antiques l'image des premiers temps …
Tu offres des sacrifices aux transfigurés et ils sont avec toi, Amenhotep, Fils de Hapou,
scribe royal, et fils du Seigneur des naissances… Votre fils Bien aimé Tibère.

 
Commentaires :

A la lecture de ces deux hymnes il apparaît que ces deux personnalités humaines sont bien considérées comme des saints par le roi, le clergé et le peuple égyptien et ce malgré des siècles d'occupation par des peuples étrangers… Imhotep est celui qui a apporté à la conscience égyptienne la civilisation et le message en la croyance de la vie éternelle. Quinze siècles plus tard le scribe Amenhotep remet à l'honneur les textes sacrés d'Imhotep et opère comme lui des guérisons miraculeuses…

Or Amenhotep a bien vécu au temps d'Aménophis III (le père d'Akhénaton…) Il a bien fallu quelqu'un pour donner au jeune et futur roi (monothéiste) les idées qui allaient bouleverser et réformer la croyance égyptienne, jusqu'au jour où le clergé traditionnel reprendra son pouvoir et ses richesses…

 
 
 La chapelle du dieu Ptah au temple d'Amon à Karnak

 
Temple d'Amon, emplacement XV A

Ptolémée IX fait au dieu Ptah (Père d'Imhotep) une offrande d'encens. Etrange figure humaine que cette momie vénérée comme un dieu et qui porte dans ses deux mains un instrument mystérieux dont une copie simplifiée servira de sceptre aux rois d'Egypte…

Texte du dessin ci-dessus : Le roi s'avance vers Ptah et lui dit :

Parole de Ptah, celui qui est la tête de la Maison d'or, grand en puissance, lui qui forme les dieux…

 

Musée du CAIRE - Colosse du Caire ( IIIe siècle avant notre ère)
(Granit rose 4 m 15 ) Provenance : temple d'Amon à Karnak

(1ère mention )

Le scribe royal et plus haut recruteur des scribes " Amenhotep - fils de Hapou " de la région d'Athribis.

Offrande donnée par le roi (pharaon) à Amon-Rê,

le Grand Dieu et Roi des dieux,
Le Seigneur du ciel, de la Terre et du monde souterrain,
de l'eau, du désert et des rochers,
Pour qu'il transmette au Ka d'Osiris les offrandes de bœufs, de volaille, d'encens et d'eau
L'unique, le bien aimé (le plus cher ami) du Roi de Basse Egypte, Amenhotep, le justifié…
Le grand parmi les Grands, Amenhotep le plus précieux des amis ( d'Aménophis III)
Lui qui parle avec la perfection d'Imhotep le Grand en faveur d'Osiris…

Le scribe royal et chef des armées : Amenhotep (fils de Hapou) le justifié dit :

Amenhotep, le scribe royal et recruteur suprême des scribes a dit :

Amenhotep, scribe royal et recruteur suprême des scribes, le justifié a dit :

 
Commentaires :

C'est un très beau et très éloquent commentaire sur la mission d'Amenhotep fils de Hapou "faire revivre et appliquer les saintes Ecritures". Est-ce un hasard si Imhotep lui sera étroitement associé et si tout le monde égyptien les considérera comme deux frères malgré que quinze siècle les séparent ? D'ailleurs cette inscription a été elle aussi gravée dans le colosse de pierre plus de onze siècles après la mort d'Amenhotep (fils de Hapou) sous Ptolémée II (ou un de ses successeurs direct) vers 250 avant notre ère donc à peu près en même temps qu'était écrite la première Bible des Hébreux à … Alexandrie…

Pourquoi le peuple égyptien cherche-t-il après tant d'invasions étrangères, à mettre à l'honneur (voir à imposer au pharaon grec) ses anciennes racines religieuses, alors que dans le delta du Nil fleurissent les cultes de la déesse chatte Bastet et de l'antique taureau Apis (symbole de fécondité) qui joue également un très grand rôle dans la mythologie crétoise et grecque ?

Beaucoup de pyramides et notamment les plus grandes n'ont pas livré tous leurs secrets et il est fort probable que certaines contiennent encore les premiers écrits sur les origines du culte au Roi des Dieux et Maître de l'Univers …

 

[Image] [Image]

Deux extraits de peintures du Livre de la Terre - Mur Est de la salle du sarcophage de Ramsès VI
Le dieu solaire Rê traverse le ciel durant la nuit accompagné d'Osiris et de divinités symbolisant les heures.

 

 Retour à la page d'introduction 

 
o - o - o - o - o - o